Agriculture biologique,
Protection de l'eau et territoires

sur Twitter Flux RSS
  Espace
sites pilotes

Un axe franco-allemand pour une orientation paysanne du développement de la bio en Europe

Dans le contexte d’une crise agricole européenne et du fort développement des conversions en bio, les présidents des organisations paysannes française et allemande, Stéphanie Pageot pour la FNAB et Jan Plagge pour BIOLAND, qui représentent ensemble 16 000 producteurs ont signé le 18 mai 2016 une déclaration de coopération pour promouvoir un modèle durable pour la filière bio en Europe.

Signature FNAB-BiolandJan Plagge a mis en avant « les nombreuses similitudes entre la FNAB et BIOLAND, tant au niveau de leur développement historique contre l’agriculture industrielle, que dans les objectifs actuels de développement d’une agriculture biologique cohérente avec ses principes fondateurs (autonomie, ancrage territorial, ferme 100% bio, équitabilité etc.) ».

Les organisations entendent travailler ensemble sur divers aspects, notamment l’innovation agricole et les échanges de bonnes pratiques entre producteurs européens. S’inspirer des expériences favorisant le développement de la bio sur les territoires est au cœur de la démarche de coopération entre la FNAB et Bioland. Des échanges d’informations et voyages d’étude en vue de faire connaître les initiatives exemplaires de chacun sont prévus.

En outre, la déclaration de coopération souligne que l’innovation en matière d’agriculture biologique doit être soutenue par une mobilisation forte de la recherche et du développement. Bioland a proposé un travail conjoint sur différents thèmes : notamment la disponibilité des protéines bio et locales principalement pour l’alimentation des volailles, ainsi que le cycle du phosphore et son impact sur l’environnement.

Conférence FNAB BiolandSur le plan politique, la FNAB et Bioland souhaitent une nouvelle politique agricole commune, afin de développer plus largement la bio en Europe. « Après des années de gaspillage de l’argent de nos concitoyens dans un système qui ne fonctionne pas, il est temps que la PAC rémunère les services environnementaux rendus par les producteurs bio », a souligné Stéphanie Pageot. La FNAB et Bioland sont déjà investi au sein du Farmers’ Group d’IFOAM Europe dans le cadre d’un travail de réflexion sur la future PAC post-2020. La question de la qualité et de la disponibilité des ressources en eau sont au centre des préoccupations de ce groupe de réflexion prospective.

En conclusion, Stéphanie Pageot et Jan Plagge ont souligné que « dans la crise actuelle généralisée, ce type de coopération franco-allemande citoyenne représente un excellent moyen de réenchanter l’Europe ».

Exporter en PDFDownload PDF

Dernières nouvellesflèche déroulant

La mise à disposition de matériel alternatif pour accompagner le changement des pratiques agricoles En savoir plus
Comment mener au mieux un projet territorial Eau&Bio ? En savoir plus

Évènements à venirflèche déroulant

Paris – « Outils, méthodes et postures pour accompagner la transition agricole de son territoire » (spéciale Biodiversité) En savoir plus
Angers – « Outils, méthodes et postures pour accompagner la transition agricole de son territoire » En savoir plus

Évènements passésflèche déroulant

Agriculture biologique et Biodiversité : quels leviers pour les collectivités locales ? – Strasbourg En savoir plus
Agriculture biologique et Biodiversité : quels leviers pour les collectivités locales ? – Périgueux En savoir plus

Espace sites pilotes

Connexion