Agriculture biologique,
Protection de l'eau et territoires

sur Twitter Flux RSS
  Espace
sites pilotes

Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande

S.BAUGE

Au travers des engagements pris dans la nouvelle Charte du Parc signée en décembre 2013, les élus et acteurs du territoire se sont positionnés fortement pour un développement de l’agriculture biologique. Une des premières actions prévues est la formulation d’une stratégie de développement de l’Agriculture Biologique. Un premier territoire d’expérimentation s’est déjà révélé sur le captage de Bardouville où le parc est maître d’ouvrage d’une étude de potentialité agronomique sur 200 ha avec un objectif affiché de conversion à l’agriculture biologique.

Exporter en PDFDownload PDF
Carte


Projet

Carte d'identité

Territoire

Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande • 82 communes membres, 1 commune associée et 3 villes-portes • 103 000 habitants

Agence de l’eau Seine-Normandie (AESN) • Région Haute-Normandie (27 et 76)

Superficie du PNR : 89 700 ha

 

Enjeu eau

Contexte réglementaire : 29 captages dont 2 captages prioritaires

Cadres d’actions mobilisés : Aire d’Alimentation de Captage (AAC) • Charte de PNR (Agenda 21) • Trame verte et bleue • Programme Leader • Natura 2000

Site Pilote Eau & Bio (2015)

Enjeu : reconquête de la qualité de l’eau potable (nitrates, phytosanitaires et turbidité) • reconquête de la qualité des milieux aquatiques

Masse(s) d’eau concernée(s) : eau de surface (zones humides alluviales, tourbières) • eau souterraines (calcaire)

Situation des communes desservies par le champ captant : à l’intérieur du champ captant

 

Caractéristiques agricoles

Productions dominantes : polyculture-élevage • élevage • arboriculture

Surface agricole utile (SAU) : 46 583 ha dont 372 ha en bio pour 7 agriculteurs bio en 2015 soit 1% de SAU en bio en 2015

 

Mots-clés

Foncier • installation • conversion • circuits de proximité • biodiversité • aides incitatives • filières territorialisées • Agenda 21

Actions mises en œuvre

Introduction

Au travers des engagements pris dans la nouvelle Charte du Parc signée en décembre 2013, les élus et acteurs du territoire se sont positionnés fortement pour un développement de l’agriculture biologique. L’objectif pour le territoire est de multiplier par dix les surfaces cultivées en agriculture biologique, soit 6% de la SAU du Parc en AB en 2025 (fin de la charte), alors que le plan ambition bio national a fixé le doublement, et la région Haute-Normandie a fixé le triplement des surfaces en bio (passage de 1% à 3%,). Cette ambition se traduit à la fois dans les objectifs opérationnels 1.5.1 Atteindre le bon état écologique et chimique des eaux par une gestion globale et volontariste et 2.1.1 Développer la consommation de produits agroalimentaires locaux.

Le Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande est particulièrement concerné par des enjeux de conservation de la qualité de ses eaux, qu’elles soient souterraines (le territoire comprend plusieurs captages prioritaires ou Grenelle) ou superficielles (plus de 20% de sa surface est en zone humide). Le mode de culture biologique peut être un moyen pour limiter la pollution de l’eau tout en étant un outil de développement local. C’est pourquoi, le parc a choisi de mener une étude agronomique sur le captage de Bardouville avec le Groupement Régional des Agriculteurs Biologiques en partenariat avec la commune, la Métropole Rouen Normandie et l’Agence de l’eau Seine Normande afin d’intégrer l’agriculture biologique dans les solutions de gestion des futures parcelles réhabilitées après exploitation par une carrière et d’engager un dialogue avec des partenaires spécifiques (carrière FCH Capoulade, SAFER, exploitants agricoles…).

Une réflexion plus globale de transition vers l’agriculture biologique est également envisagée à moyen terme notamment sur les zones humides. Sur ces zones, des mesures agro-environnementales sont animées par le parc depuis 1992 et accompagnent les agriculteurs dans leurs pratiques de gestion extensives. Ces exploitations, pour la plupart en élevage extensif pourraient être un premier vivier sur lequel capitaliser pour développer l’agriculture biologique.

Le programme LEADER en cours de finalisation aura notamment pour objectif d’accompagner financièrement les agriculteurs ayant un objectif de conversion ou d’installation dans la concrétisation de leur projet.

FONCIER

Parc

Le parc mène actuellement une campagne d’acquisition de parcelles en zones humides pour le compte de l’Agence de l’Eau Seine Normandie pour maintenir ou développer les prairies. Celles-ci sont ensuite proposées à location à des agriculteurs via des Baux Ruraux Environnementaux (cette politique a pour ambition de maintenir les prairies, les élevages et peut faciliter des installations). Une clause « agriculture biologique » pourrait être inscrite dans ces baux.

DISPOSITIFS D’AIDES FINANCIÈRES

Des MAET ont été ouvertes sur les zones humides et en Natura 2000 sur la gestion extensive des prairies et le retournement des prairies. En 2014 : 4 700 ha de prairies humides étaient engagées dans ce dispositif. Il est désormais remplacé par les MAEC, toujours proposées sur les sites Natura 2000 et Zones humides, mais aussi sur les plateaux via la mesure Système Polyculture-Elevage niveau 2.

Une candidature pour la mise en place d’un projet Leader sur le PNR est en cours avec deux Pays (Risle et Roumois) pour le développement de l’économie de proximité, dont l’agriculture et en priorité l’agriculture biologique.

ACCOMPAGNEMENT DES CHANGEMENTS DE PRATIQUES AGRICOLES

Une réflexion est en cours sur l’animation AB sur le territoire : la volonté est d’axer cette animation vers l’élevage, dans un premier temps en lien avec l’enjeu eau (eau potable et zones humides) et biodiversité (Natura 2000, TVB, etc.) Une aide technique est déjà proposée aux agriculteurs du PNR sur la plantation d’arbres ou la mise en place de mares.

Structuration des débouchés et sensibilisation

Le Parc valorise la vente directe par le biais d’un appui à la communication : édition d’un guide touristique, recensement des points de vente sur son site internet, évènements. Il organise chaque année depuis 2012 une « Journée pour ma pomme » pour valoriser les produits locaux issus des vergers.

Par ailleurs, au moins une fois par an, des visites de fermes durables et/ou bio sont réalisées pour le public scolaire et le grand public, notamment avec l’Association des Défis Ruraux (CIVAM haut-normand) organisateur des journées « de ferme en ferme ».

Gouvernance

Gouvernance du PNR :

Les problématiques agricoles sont traitées en :

  • Commission Valorisation d’une économie de proximité (donne des avis au bureau ou comité syndical)
  • COPIL Bardouville / COPIL MAEC (en réfère à la commission)
  • Conseil de Développement Durable (Société civile) (donne des avis).

Partenariat sur le captage de Bardouville :

Monde agricole Collectivités Experts et organismes publics
GRAB Haute-Normandie
SAFER
Agriculteurs
Chambre d’Agriculture de Seine-Maritime
Métropole Rouen Normandie
Commune de Bardouville
Agence de l’eau Seine-Normandie

Partenariat sur les zones humides :

Monde agricole Collectivités Experts et organismes publics
GRAB Haute-Normandie
Agriculteurs
Chambre d’Agriculture de Seine-Maritime et de l’Eure
Défis-Ruraux (CIVAM)
Région
Opérateurs MAEC
Agence de l’eau Seine-Normandie
DDTM 27 et 76

Résultats

  • Sur Bardouville, après finalisation de l’étude confiée au GRABHN, la SAFER a rédigé un cahier des charges à clauses environnementales (avec une clause maintien des surfaces en bio ou en conversion) dans les actes de vente des terrains qui seront attribuées.

Perspectives

  • Soutien à l’AB via le programme LEADER
  • Réflexion sur une stratégie globale
  • Mise en place d’un groupe d’éleveur pour les accompagner dans la valorisation de leur production de viande et envisager des conversions en bio
  • Réflexion à venir pour la création d’une marque Parc pour des lentilles, farines bio produites sur le parc
  • Réflexion à venir sur la valorisation de la viande bio (appui à une étude de faisabilité pour la filière régionale de viande bio)

Contacts

Mathilde ALLARD • Responsable pôle économie de proximité • PNR des Boucles de la Seine Normande • mathilde.allard[at]pnr-seine-normande.com

Mélanie ROY • Chargée de mission agriculture • PNR des Boucles de la Seine Normande • mélanie.roy[at]pnr-seine-normande.com

Proposer une expérience
Carte des expériences

Vidéos

    Séparateur

Espace sites pilotes

Connexion