Agriculture biologique,
Protection de l'eau et territoires

sur Twitter Flux RSS
  Espace
sites pilotes

La transition agricole et alimentaire des territoires est une réalité !

Conférence sur la revitalisation des territoires ruraux (de g à d : Jean-Yves Pineau, les LOCALO ; Pierre Hybre, Agence MYOP ; Philippe Bertrand, France Inter ; Hugues Vernier, CDC Val de Drôme ; Olivier Leberquier, SCOP TI).

Conférence sur la revitalisation des territoires ruraux (de g à d : Jean-Yves Pineau, les LOCALO ; Pierre Hybre, Agence MYOP ; Philippe Bertrand, France Inter ; Hugues Vernier, CDC Val de Drôme ; Olivier Leberquier, SCOP TI).

Près de 250 acteurs locaux ont répondu à l’invitation du réseau FNAB et de ses partenaires[1] les 19 et 20 janvier 2017 à Paris lors du séminaire « Accompagner la transition agricole des territoires » : collectivités locales, syndicats d’eau, opérateurs économiques, chercheurs, consultants, citoyens des quatre coins de la France.

    Atelier de co-production : Comment construire un Écosystème Agroalimentaire Territorial (EAT) ?

Atelier de co-production : Comment construire un Écosystème Agroalimentaire Territorial (EAT) ?

Les expertises et regards croisés des protagonistes invités à témoigner à travers une dizaine d’ateliers et conférences[2], la quarantaine d’initiatives publiques (dont certains sites pilotes Eau & Bio), associatives et privées présentées[3] aux objectifs et contextes agricoles et territoriaux variés ont permis de mettre en lumière ou réaffirmer les points suivants :

  • Les enjeux agricoles et alimentaires de territoire croisent d’autres enjeux locaux (urbanismes, développement économique, emploi, santé, attractivité, revitalisation, …)
  • De nouvelles données chiffrées existent : le triptyque démographie/installation/transmission, le scénario AFTERRES 2050 de Solagro, l’anticipation des opportunités et adaptations associées au changement d’échelle de l’AB par l’INRA. Elles peuvent être des outils utiles pour un éveil des consciences locales sur les défis d’aujourd’hui et de demain.
  • Les élu(e)s et des collectivités locales ont un rôle central dans la définition et l’application de stratégie agricole et alimentaire territoriale, notamment à l’heure de la mise en œuvre de la loi NOTRe et de la réforme des territoires.
  • Des initiatives existent pour s’inspirer et de nouveaux partenariats sont à réinventer ou nouer avec certains acteurs.
  • Les méthodologies, outils, leviers, acteurs existent du local au régional pour déclencher de nouvelles dynamiques territoriales.
  • De nouvelles postures sont à adopter dans la mobilisation des parties prenantes (individuelles et multi-acteurs) en s’appuyant sur des démarches éprouvées de dialogue territorial et de démocratie participative.
  • Il n’y a pas un modèle unique mais une pluralité de stratégies agricoles et alimentaires territoriales à créer.
  • Les écosystèmes agro-alimentaires territorialisés et leurs acteurs locaux génèrent collectivement des biens immatériels et des aménités économiques, environnementales et sociales dont la plus-value dépasse largement la seule question de la production agricole.

Les prises de parole au fil des deux jours démontrent tout l’intérêt que suscitent les prérogatives agricoles, alimentaires et rurales dévolues aux collectivités à différents échelons.

Des actes, vidéos des conférences et interviews seront mis en ligne prochainement sur le site www.eauetbio.org.

Pour poursuivre la dynamique, des formations sur la thématique sont organisées dans toute la France en 2017.

Extraits

    Conférence : Réussir la transition agricole des territoires (de g à d : Philippe Pointereau, Solagro ; Viviane de Montainge, Bordeaux Métropole ; Lilian Vargas, Grenoble Alpes Métropole ; Sylvain Roumeau, FNAB ; Christine Combe, Lons-le-Saunier, Philippe Lesage, PNR de l'Avesnois).

Conférence : Réussir la transition agricole des territoires (de g à d : Philippe Pointereau, Solagro ; Viviane de Montainge, Parc National des Cévennes ; Lilian Vargas, Grenoble Alpes Métropole ; Sylvain Roumeau, FNAB ; Christine Combe, Lons-le-Saunier, Philippe Lesage, PNR de l’Avesnois).

« La transition agricole permet de refonder le pacte entre agriculteurs, citoyens et territoires », Olivier Dulucq (UNADEL)

« Les externalités positives de la bio représentent entre un et trois milliards d’euros par an », Représentant du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer (MEEM)

« Ce qui nous réunit ici, ce sont aussi les biens immatériels, le Bien Commun » Guillaume Riou (Polyculteur-éleveur bio)

« 50% des agriculteurs actuels seront à la retraite dans 10 ans », Représentant du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt (MAAF)

« Tout ne se décide pas à Bruxelles, les collectivités ont des outils pour favoriser localement la transition », Lilian Vargas (Grenoble Alpes Métropole)

« Dans notre Charte, l’objectif de 30% de la SAU en bio nous a offert une vraie légitimité d’action », Philippe Lesage (Parc Naturel Régional de l’Avesnois)

« Aucune solution crédible de diminution de nos émissions de GES n’est possible sans modifier notre régime alimentaire », Philippe Pointereau (SOLAGRO)

« La caractérisation sociologique des agriculteurs d’un territoire permet d’agir efficacement », Marie Buard (FRAB Nouvelle Aquitaine)

« Agriculture et territoire, c’est presque un oxymore, ça devrait être un pléonasme », Jean-Yves Pineau (Les LOCALOS)

« L’eau fait partie des circuits courts de proximité », Marie-Dominique Monbrun (AESN)

« Les terres agricoles sont un bien commun, la gouvernance doit s’ouvrir aux citoyens et aux décideurs publics », Damien Roumet, (Terre de liens)

« L’équivalent de la surface agricole d’un département est perdue tous les 6 ans », Robert Levesque (Terres d’Europe-Scafr)

« Dès le départ, nous avons lié les enjeux agricoles et alimentaires », Isabelle Touzard (Montpellier  Métropole)


[1] MEEM, ONEMA-AFB, MAAF, AMF, Caisse des Dépôts, Agences de l’eau, Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France, UNADEL

[2] Aides, développement économique, enjeux de la transition, installation, transmission, planification, dialogue territorial, paiements des services environnementaux, ingénierie locale, recherche, nouvelles approches des agriculteurs conventionnels, implication des opérateurs économiques agricoles, écosystèmes agroalimentaires territoriaux, stratégies d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques, etc. Programme disponible ici : http://www.eauetbio.org/wp-content/uploads/2016/10/programme_basse_def.pdf

[3] Ministères de l’Environnement et de l’Agriculture, Agence de l’eau Seine-Normandie, Caisse des dépôts, INRA, IRSTEA, ITAB, FNCUMA, Chambre d’Agriculture des Deux-Sèvres, réseau FNAB, PNR (Lubéron, Pilat, Avesnois), Parc National des Cévennes, Montpellier Métropole , Grand Angoulême, Eau de Paris, Lons-le-Saunier, Grenoble Alpes Métropole, Communauté d agglomération (CA) du Choletais, CA de l’Auxerrois, CA Seine-Eure, Biovallée, Syndicat d’eau de la Courance, UNADEL, Terres d’Europe-Scafr, Solagro, IUFN, Réseau Action Climat, Terre de liens, Terres en ville, ATEMIS, Fromagerie La Lémance, SCOP-TI, Fermes de Figeac, Agence MYOP, etc.

Exporter en PDFDownload PDF

Dernières nouvellesflèche déroulant

3 recommandations pour inscrire la bio au cœur des politiques de l’eau En savoir plus
L’Agence BIO lance la 1ère édition des Trophées BIO des Territoires En savoir plus

Évènements à venirflèche déroulant

Posture, méthodes et outils pour accompagner la transition agricole dans les territoires – Beaune En savoir plus
Posture, méthodes et outils pour accompagner la transition agricole dans les territoires – Orléans En savoir plus

Évènements passésflèche déroulant

Posture, méthodes et outils pour accompagner la transition agricole dans les territoires – Rennes En savoir plus
Posture, méthodes et outils pour accompagner la transition agricole dans les territoires – Metz En savoir plus

Espace sites pilotes

Connexion