Agriculture biologique,
Protection de l'eau et territoires

sur Twitter Flux RSS
  Espace
sites pilotes

Marguerite-Marie Larroque

Marguerite-Marie Larroque

 

Témoignage de Marguerite-Marie Larroque

Responsable des projets territoriaux de protection des captages au service protection de la ressource d’Eau de Paris

 


Depuis 2008, la régie municipale Eau de Paris a développé sur l’aire d’alimentation des sources de la vallée de la Vanne (qui fournit 15 à 20 % de l’eau potable de la capitale) un projet de protection de l’eau centré à 100% sur le bio. Objectif majeur : inciter les agriculteurs à passer du conventionnel au biologique. Explications de Marguerite-Marie Larroque, responsable des projets territoriaux de protection des captages au service protection de la ressource.

Axé à 100% sur le développement de l’agriculture biologique, votre projet est unique en France. Quel est l’intérêt d’un tel programme ?

Notre objectif vise à expérimenter sur ce territoire pilote de nouvelles modalités d’intervention, complémentaires de celles proposées sur d’autres aires d’alimentation. Sur les sources proches de la Voulzie ou de la Vigne, nous œuvrons depuis le début des années 1990 pour faire baisser les intrants dans l’agriculture conventionnelle. Mais l’agriculture biologique reste très limitée sur ces zones. Il nous semblait intéressant de tenter autre chose, un programme de développement de l’agriculture biologique entièrement volontaire, en nous inspirant de l’exemple de Munich, à la différence que nous avons surtout des systèmes céréaliers et très peu d’élevage. A nous de trouver des solutions et des leviers adaptés.

Quelles sont les forces, mais aussi les difficultés de votre projet ?

Les moyens mis en œuvre avec l’aide de l’Agence de l’Eau et la forte implication des politiques sont de vrais atouts. Le partenariat que nous avons avec le SEDARB depuis 2008 (Service d’EcoDéveloppement Agrobiologique et Rural de Bourgogne), qui permet de financer un appui technique spécifique à l’agriculture biologique, dédié au territoire et sur le long terme, est un atout point fort. L’aide financière incitative à la conversion à l’agriculture biologique est également primordiale, mais le montant proposé entre 2012 et 2014 (450€/ha) a été interrompu et est désormais passé à 300€/ha, montant d’aide nationale fixe qui ne peut plus être augmenté sur des territoires à forts enjeux environnementaux. Enfin, l’essor de l’agriculture biologique passe également par les filières. Elles doivent être en mesure de se développer pour continuer à proposer des débouchés stables et suffisamment rémunérateurs, et également répondre à la demande croissante de produits biologiques par les consommateurs, d’autant plus que nous sommes proches du bassin parisien. Mais sur le vaste territoire que représente la vallée de la Vanne, les grandes cultures prédominent. Lier production et consommation n’est pas évident quand il s’agit de céréales qui nécessitent le développement de filières de transformation qui, dans l’idéal, devraient être locales et permettre le développement territorial.

Les résultats sont-ils au rendez-vous ? 

Oui, car aujourd’hui, la zone compte 28 agriculteurs bio qui cultivent plus de 2000 ha (soit quasi 9% de la surface agricole utile, contre 1% en 2008). Eau de Paris poursuit son action, avec une constante : continuer à chercher, avec les acteurs du territoire volontaires, les leviers qui permettent le développement de l’agriculture biologique et le maintien à long terme des agriculteurs bio sur le territoire. Pour ce faire, nous nous appuyons sur le terrain et sur les agriculteurs déjà engagés dans le dispositif : leur réussite est notre meilleur argument pour convaincre de l’intérêt social, technique et économique de l’agriculture biologique.


Pour en savoir plus :

Exporter en PDFDownload PDF
Liens utiles

Publicationsflèche déroulant

Exonérer les parcelles bio de la taxe foncière sur le non-bâti (TFNB) En savoir plus
Guide Terre de liens : « Agir sur le foncier agricole, un rôle essentiel pour les collectivités locales » En savoir plus
Vidéos

Vidéos

    Séparateur

Espace sites pilotes

Connexion