Agriculture biologique,
Protection de l'eau et territoires

sur Twitter Flux RSS
  Espace
sites pilotes

Foncier

En moyenne, une surface de terres agricoles équivalant à un département disparaît tous les sept ans, du fait de l’urbanisation et de la pression foncière. Or, les freins à l’installation sont nombreux : difficulté d’accès au foncier, notamment pour les hors cadre familial de plus en plus nombreux, critères d’éligibilité aux aides, inscription dans des dynamiques collectives, construction du projet et acquisition de compétences, etc.
Dans le même temps, on estime qu’un cédant sur deux serait sans successeur familial, sur des fermes parfois mal adaptées à une reprise en l’état par un jeune agriculteur (surface, montant d’investissement, absence de vente du bâtiment d’habitation, etc.). De nombreuses exploitations en vente sont ainsi vouées à l’agrandissement d’exploitations voisines, ou encore à un changement de destination.
Les difficultés d’accès au foncier concernent particulièrement les porteurs de projet en agriculture bio (1/3 des installés hors cadre familial sont en AB). Pourtant, l’installation d’agriculteurs bio comporte des intérêts multiples pour les territoires, au-delà des bénéfices environnementaux : création d’emplois, redynamisation des territoires ruraux, préservation des terres agricoles ou reconstitution des ceintures vertes périurbaines, développement et diversification de la production alimentaire locale permettant, par exemple, d’approvisionner la restauration collective et les circuits de proximité…
Les collectivités locales peuvent agir sur le foncier et l’installation en acquérant elles-mêmes du foncier.



  • Foncier

    ZAP et PAEN : protéger la vocation agricole des terres dans le long terme

    ZAP et PAEN : protéger la vocation agricole des terres dans le long terme

    La protection des terres agricoles par les documents d’urbanisme (SCoT et PLU) ne s’exerce qu’à court et moyen termes puisque ces documents peuvent rendre urbanisables de nouveaux secteurs à l’occasion de révisions. Les Plans Locaux d’Urbanisme sont par exemple révisés en moyenne...

    Lire la suite
  • Foncier

    SCoT, PLU(i) et agriculture biologique : réglementer l’usage des sols

    SCoT, PLU(i) et agriculture biologique : réglementer l’usage des sols

    Les documents d’urbanisme jouent un rôle déterminant pour préserver les terres agricoles puisqu’ils définissent la vocation des terres dans le cadre d’un projet global pour le territoire. Longtemps considérées comme des réserves de foncier pour l’urbanisation, les terres agricoles...

    Lire la suite

Dernières nouvellesflèche déroulant

“Eau&Bio” devient “Territoires bio” En savoir plus
Agriculture biologique et Biodiversité En savoir plus En Hauts-de-France, les collectivités territoriales engagées se rassemblent et forment un Réseau des territoires bio En savoir plus

Événements passésflèche déroulant

Formation au Dialogue Territorial – accompagnement de projets territoriaux liés à l’agriculture En savoir plus
Normandie – “Outils, méthodes et postures pour accompagner la transition agricole de son territoire” En savoir plus

Tags


Espace sites pilotes

Connexion