Agriculture biologique,
Protection de l'eau et territoires

sur Twitter Flux RSS
  Espace
sites pilotes

En Hauts-de-France, les collectivités territoriales engagées se rassemblent et forment un Réseau des territoires bio

Depuis octobre 2016, une dizaine de collectivités territoriales engagées en faveur du développement de l’agriculture bio échangent dans le cadre du réseau des territoires bio. Diffusion d’informations, retours d’expériences, partage de connaissances, plaidoyer commun alimentent plusieurs rencontres du réseau chaque année.

Des premiers plans d’actions territoriaux à la création du réseau

Le réseau régional des territoires bio s’est réuni pour la première fois en 2016 et rassemble des techniciens de collectivités territoriales (PNR, EPCI, communes) déjà engagées ou désireuses de s’engager dans des actions de développement de l’agriculture bio sur leurs territoires.

Il est né d’un besoin d’échanges d’expériences et de mutualisation des connaissances de collectivités qui ont formalisé des plans d’actions bio, pour la plupart d’entre elles, sous l’impulsion de financements de l’Agence de l’eau Artois Picardie qui les encourageait et les encourage encore aujourd’hui à se lancer dans des politiques agricoles à l’échelle territoriale pour la protection de la qualité de l’eau.

Aujourd’hui le réseau existe à l’échelle de toute la région Hauts-de-France et se structure autour de 2 groupes de travail : un groupe sur le bassin Seine Normandie et un groupe sur le bassin Artois Picardie. Ces 2 groupes rassemblent aujourd’hui une trentaine de techniciens de collectivités qui se rencontrent 2 à 4 fois par an.

Démarrer ou innover dans la mise en place d’actions en faveur de la bio

Si la création du réseau découle d’un engagement de plusieurs territoires précurseurs dans des plans d’actions bio locaux, celui-ci rassemble aujourd’hui des collectivités à différents stades de réflexion en matière de politique alimentaire et agricole. Les rencontres du réseau doivent donc aborder des sujets variés adaptés aux besoins de tous. Une partie des thématiques abordées visent à innover dans les actions de développement de la bio sur les territoires et à explorer de nouvelles pistes de travail. Comment améliorer leurs stratégies foncières en faveur de la bio, apprendre des expériences d’installation de porteurs de projet bio sur du foncier public, explorer les marges de manœuvre de la collectivité pour proposer de nouvelles aides incitatives aux agriculteurs en conversion bio, etc.

L’autre partie est plus adaptées aux territoires pour qui l’agriculture et l’alimentation est une politique émergente. Dans ce cas, l’expérience des territoires précurseurs est source d’inspiration : comment mobiliser ses élus, formaliser les engagements dans une délibération cadre, obtenir un budget, quels sont les diagnostics à mener, les acteurs à associer.

Le réseau sert également à enrichir les connaissances du groupe. Pour ce faire, les réflexions sont parfois alimentées par des intervenants extérieurs. L’association Terre de liens ou encore la FNAB ont, entre autres, accepté l’invitation du réseau à venir échanger sur des thématiques sur lesquels ils travaillent.

Le mois de la Bio : fédérer les territoires et démultiplier la sensibilisation à la bio

A côté de ces rencontres, le réseau des territoires bio s’est engagé dans une action annuelle très concrète : le Mois de la bio. Il s’agit d’un programme d’une trentaine d’évènements de sensibilisation à destination des agriculteurs-rices réalisé sur les différents territoires du réseau. Le but : démultiplier les efforts de sensibilisation à peu de frais, donner de la visibilité à l’implication des territoires en faveur de la bio !

Formalisation du réseau : outil de dialogue avec les financeurs du plan bio régional

Le réseau des territoires bio est aujourd’hui un outil reconnu et financé dans le cadre du plan bio de la région Hauts-de-France. Chaque année, les appels à projets ou à initiatives que sortent les financeurs de ce plan bio (Agence de l’eau Artois Picardie, Agence de l’eau Seine Normandie, DRAAF, région) sont relayées au sein du réseau. Les territoires échangent des astuces, outils, méthodes pour répondre à ces appels. En 2018, des techniciens de la région et de l’Agence de l’eau Artois-Picardie ont même participé à une réunion du réseau pour répondre aux questions et entendre les attentes et besoins du territoire.

Exporter en PDFDownload PDF

Dernières nouvellesflèche déroulant

Agriculture biologique et Biodiversité En savoir plus
En Hauts-de-France, les collectivités territoriales engagées se rassemblent et forment un Réseau des territoires bio En savoir plus

Évènements à venirflèche déroulant

Évènements passésflèche déroulant

Formation au Dialogue Territorial – accompagnement de projets territoriaux liés à l’agriculture En savoir plus
Normandie – “Outils, méthodes et postures pour accompagner la transition agricole de son territoire” En savoir plus

Espace sites pilotes

Connexion