Agriculture biologique,
Protection de l'eau et territoires

sur Twitter Flux RSS
  Espace
sites pilotes

Scandale des pesticides : les agriculteurs qui veulent renoncer à leur usage doivent être soutenus !

field-852242_1920

Communiqué de presse conjoint de la FNAB et de Greenpeace

Hier soir, France 2 a diffusé une enquête édifiante du magazine Cash Investigation montrant à nouveau les effets désastreux des pesticides sur la santé publique, particulièrement celle des enfants : augmentation des cancers infantiles, anomalies de naissance, troubles hormonaux, autisme…
La France est le 1er pays utilisateur de pesticides en Europe.
Or, dans un contexte de crise agricole, un nombre croissant d’exploitants souhaite abandonner l’usage des pesticides et des engrais chimiques pour passer notamment à l’agriculture biologique, qui leur offre des perspectives économiques.
Mais les aides aux changements de pratiques, et en particulier à la conversion à l’agriculture biologique, sont aujourd’hui insuffisantes pour accompagner tous ceux qui veulent franchir le pas. Les sommes allouées sur la période 2015-2020 pour la conversion par l’Etat et les Régions seront dès cette année insuffisantes. Ainsi certaines enveloppes vont être consommées en 2 ans alors qu’elles étaient prévues pour 5 ans. Par ailleurs, les aides dites de « maintien », qui rémunèrent le service environnemental rendu par les agriculteurs bio pour la dépollution des sols, de l’air et de l’eau, sont dans certains cas menacées de suppression !
La Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique (FNAB) et Greenpeace appellent les pouvoirs publics à soutenir prioritairement les solutions alternatives aux pesticides de synthèse et les productrices et les producteurs toujours plus nombreux qui veulent passer à l’agriculture bio. Ils doivent accompagner et amplifier cette dynamique positive pour l’agriculture, la santé publique, l’environnement, qui répond à une très forte attente des citoyens et des consommateurs, sur un marché du bio en croissance de 10% par an.

[…] La FNAB, soutenue par Greenpeace, demande au plus vite une réunion avec le Ministre de l’agriculture et l’ensemble des nouveaux vice-présidents des régions en charge de l’agriculture pour garantir le soutien financier aux très nombreux agriculteurs qui souhaitent se convertir à la bio. Des moyens doivent également être mis en oeuvre pour garantir l’accompagnement technique de ces producteurs et pour favoriser le développement de solutions alternatives aux pesticides de synthèse, avec un plan Ecophyto 2 enfin efficace.
Greenpeace demande de son côté à E. Leclerc et aux autres enseignes de la grande distribution française d’éliminer en priorité les pesticides les plus dangereux dans la production de notre alimentation. Ces acteurs doivent aussi soutenir les agriculteurs qui s’engagent à produire sans pesticides et être transparents vis-à-vis des consommateurs sur ces engagements.

Télécharger le communiqué de presse

Exporter en PDFDownload PDF

Dernières nouvellesflèche déroulant

“Eau&Bio” devient “Territoires bio” En savoir plus
Agriculture biologique et Biodiversité En savoir plus En Hauts-de-France, les collectivités territoriales engagées se rassemblent et forment un Réseau des territoires bio En savoir plus

Évènements à venirflèche déroulant

Évènements passésflèche déroulant

Formation au Dialogue Territorial – accompagnement de projets territoriaux liés à l’agriculture En savoir plus
Normandie – “Outils, méthodes et postures pour accompagner la transition agricole de son territoire” En savoir plus

Espace sites pilotes

Connexion